un-sommelier-de-fortune

Un sommelier de fortune

Un de nos grands collaborateurs depuis des décennies, qui a travaillé comme sommelier ici et ailleurs se dit sommelier de fortune. Cela veut dire que ce sont les hasards de la vie qui en ont fait un sommelier, un autre le dit mercenaire du vin, finalement il ne fait pas fortune avec les vins. Il est toujours de bon conseil et travaille dans un magasin SAQ .

Femmes sommelières 

Il y en a de plus en plus, au Québec et ailleurs. La photo c’est Vanessa Massé, première femme à être sacrée « meilleur sommelier (e)  » en 2021 par le guide Michelin, la trentenaire se distingue également dans son restaurant niçois Pure & V. Elle n’y sert que des vins 100 % nature . Cet audio de 48 minutes, celui de la photo nous la présente : https://podcast.ausha.co/nos-mentors/food-7-vanessa-masse-sommeliere-de-l-annee-et-fondatrice-du-restaurant-pure-v-la-passion-au-naturel

Baisse des achats de vins en épicerie 

Enfin les gens au Québec boivent mieux, les ventes de vins en épicerie sont en baisse. Selon le dernier rapport du monopole , que résume notre sentinelle de l’Outaouais. Résumons son résumé : Il y a environ 7 000 épiciers et dépanneurs qui vendent du vin au Québec. Ils s’approvisionnent auprès de la SAQ qui leur vend du vin importé en vrac et mis en bouteille ici au Québec par une poignée d’embouteilleurs locaux pour la plupart . Les ventes sont de 35,5 millions de litres de la société des alcools contre 41,4 millions de litres l’année précédente. C’est une baisse de 14,3 %.  La SAQ y perd de l’argent bien entendu, et les ventes  de vin ont aussi diminué dans les 410 magasins de la SAQ, mais dans une moindre mesure. Soit une baisse de 200 000 litres à 130,9 millions de litres. Passez le lire, il est toujours des plus pertinents : https://www.vinquebec.com/forte-baisse-des-ventes-de-vin-en-epicerie/

Vignobles en vente

Au festival de Laval, il y avait un emplacement vignobles en vente, c’est une entreprise-courtier avec une expertise en vente de vignobles québécois. Il y en a plusieurs sur son site, nous en savions deux mais un autre que nous aimons bien est aussi en vente, celui de St-Gabriel de Brandon avec ses tracteurs, et sa cave unique. Sans doute que les proprios veulent prendre une seconde retraite, passez voir leur site si cela vous intéresse. D’autres vignobles sont en vente, parfois impossible de savoir quel est le vignoble selon la description, mais comme nous disait un vigneron nous sommes en vente si quelqu’un veut payer le prix demandé.  De plus, ils proposent un service unique : Ils offrent un service unique, l’accompagnement par un œnologue viticulteur qualifié durant votre première année d’exploitation. https://vignobleavendre.ca/

Les prix sont de 600 000 $ à 15 000 000 $

Mario Pelchat et le Château de Cartes pour une réception  

Nous ne ferons pas de commentaires sur la situation, il doit rembourser 9 000 personnes, nous ne parlerons pas de ses vins même si nous recevons plusieurs courriels sur la question. Certains médias en parlent ..

Le château de cartes de Dunham était le vin servi au château Frontenac avec un prix que nous trouvons un peu exagéré lors d’une réception avec  des dignitaires européen, même le vigneron trouve cela nettement exagéré.

Incursion au monopole voisin

Nous avons fait d’une pierre deux coups, vendre nos bouteilles chez nos voisins et passer acheter des vins qui ne sont jamais ici, c’est permis maintenant mais vous devez les acheter pour vous et passer les prendre la LCBO ne livre pas par la poste ou autre service de messagerie au Québec.  Parfois les vins sont moins chers, mais ce n’est plus notre raison comme il y a plus d’une décennie quand un collègue organisait des autocars pour aller acheter sur place, cela valait le déplacement, ce qui n’est plus le cas. L’achat qui a motivé notre incursion était le vin de Callaway, et oui celui du golf, que nous avions visités, un grand rouge en promotion en plus qui aux deux monopoles voisins mais pas ici. C’est le vin de la photo dont voici le lien, il en reste de moins en moins au monopole voisin, vous avons tout acheté dans un magasin, et c’est pour nous:  https://www.lcbo.com/en/callaway-cellar-selection-cabernet-sauvignon-2018-17804

Rosés du banc d’essai et nos deux choix

Il ne restait plus de places, pour ce banc d’essai de rosés , curieux. Notre ami Vinformateur en était, alors passez voir sa liste, qui peut vous aider. Nous allons tenter de vous en trouver pendant le mois de juin, cela arrive dans le millésime 2023 qui n’a pas été facile partout dans le monde. Disons que le Pastello sicilien de la maison Odart embouteillé ici a été dégusté lors du festival de Laval, un bon achat pour le prix :  https://vinformateur.com/coups-de-coeur/15-meilleurs-vins-roses-ete-2024/

Le vin portugais rosé  Casa Santos Lima-Companhia Das Vinhas Blend Lisboa 2023 de la région de Lisboa . un assemblage typique de la région : Du castelao et du touriga nacional  pour 30 %, et le reste en part égales touriga Franca et tincadeira . https://www.saq.com/fr/14676095

Et nous avons une qui achète toujours sa caisse de Mateus tous les débuts de la belle saison.

Événement ce mercredi au Québec  

Le CRAM de Mirabel ouvrira ce mercredi son centre dexpertise en viticulture et œnologie du Québec.  Nous en serons et nous en reparlerons .

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

Ad

SITE DE RECONTRES

CONCOURS

SPA OVARIUM

HUET SAUVÉ IMMOBILIER

BLURRY STUDIO

NYLOZAN

VÉRO YOGA

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers