fbpx

Une série en accord avec la Cop 15 en janvier 

L’environnement, le bien-être animal et la santé humaine ne font qu’un dans Connexion sauvage animée par la vétérinaire Claudia Gilbert sur TV5.  Le lien parfait pour la Cop 15. Dans cette série documentaire, l’animatrice rencontre des personnes ayant établi une relation improbable avec des animaux sauvages, tels des lions, requins, rhinocéros ou éléphants. Produits par Blimp Télé et réalisés par Louis Asselin et Martin Paquette, les 12 épisodes de 52 minutes de la série Connexion sauvage seront diffusés les vendredis à 19 h dès le 6 janvier sur TV5 et offerts sur TV5Unis.

La série s’intéresse aux liens fascinants unissant un humain avec un animal. Au gré des épisodes, Claudia Gilbert approche graduellement ces animaux que peu de personnes ont l’occasion de côtoyer. Bien que ces rencontres comportent leur part de risque, elle est guidée par les intervenants de chaque espèce pour entrer en communication avec l’animal. Le téléspectateur est témoin du processus par lequel les protagonistes amènent Claudia à vaincre sa peur des requins jusqu’à les caresser ou se retrouver tout près de lions. Elle vit ces moments uniques toujours avec une grande charge émotive qui transperce l’écran. Claudia Gilbert devient ainsi l’ambassadrice du bien-être de ces animaux et parle en leur nom dans l’espoir de les protéger et préserver leur environnement. Au-delà de ce contact privilégié, l’animatrice a été impressionnée par l’histoire des intervenants et les raisons qui les ont poussés à développer cette relation avec des animaux sauvages. Elle a été marquée, bouleversée et transformée à chaque fois. « J’ai eu une leçon de vie par chacune de ces personnes. Il y a un moi avant et un moi après toutes ces expériences vécues pendant le tournage de cette série. Je ne suis clairement plus la même depuis », souligne celle qui raconte plusieurs anecdotes de tournages. Les épisodes démontrent aussi l’importance de la protection de l’environnement pour le bien-être des animaux et celui des humains. « Partout dans cette série on est témoin de l’interconnexion entre les animaux, les humains et l’environnement. On doit rétablir l’équilibre sinon ça entraîne des conflits dont personne ne sortira gagnant », avance l’animatrice.

Le nombre de rhinocéros noirs au Kenya est passé de 20 000 dans les années 1970 à environ 400 dans les années 1990. Aujourd’hui, la population de rhinocéros noirs et blancs est estimée à environ 1 800, dont seulement 2 rhinocéros blancs du Nord.

https://www.tv5unis.ca/

 

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

NYLOZAN

EVOLUCIOLE

LES GRANDS EXPLORATEURS

SYNER G SUPPLEMENTS

VÉRO YOGA

SITE DE RECONTRES

DEMANDEZ ET VOUS RECEVREZ

JEU PYRABBLE

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers