fbpx

Vins des 4 coins du Monde

 C’est ce que nous avions à la Grande Dégustation en plus au grand quai du port de Montréal qui en saison accueille des voyageurs du monde entier . Selon leur site notre  monopole nous offre des  produits et des vins de 67  pays. L’année de l’Expo, le monde découvrait le Québec et le Québec découvrait le monde.

En 2022, c’est aussi une nouvelle gamme de vins disponibles ici, des 4 coins sous le nom de Maison Ladore.

Ce sont des vins choisis par Cassandra Loignon, et codéveloppée avec elle. Les vins Maison Ladore sont offerts dans plus de 700 marchés d’alimentation partout au Québec . La nouvelle gamme Maison Ladore, inspirée par la vie familiale de Cassandra, regroupera des vins provenant des quatre coins du monde, à commencer par deux produits avec des raisins cueillis au cœur des vignobles californiens. Cette région représente pour Cassandra le summum des vins et les États-Unis resteront à jamais synonyme de souvenirs familiaux, alors que ses parents s’y sont rencontrés et y sont tombés amoureux. Le lancement a eu lieu sur place . Elle nous promet des vins d’autres régions sous peu. Cela permet d’avoir des vins plus intéressants en épicerie ou souvent cela laisse à désirer. Le millésime n’est pas sur la bouteille qui a une belle étiquette. Dégusté par nos comités mixtes. Comme toujours je résume les fiches de dégustation.

Le 1er dégusté est leur chardonnay. Une lumineuse robe soleil,  un vin généreux sur des nuances de fruits blancs, fleurs blanches. “Cela va avec elle et on a lu un peu de minéralité en bouche. Un vin énergique  avec la touche qui reprend les parfums, sans doute la personnalité de Cassandra. En apéro, sinon il fera de beaux accords avec vos fruits de mer, les huîtres de fin d’année selon un de nos chefs. Le 2e vin pour 2022, est le rouge cabernet sauvignon , la robe de soirée devient expressive sur des arômes de fruits noirs, cassis, mûres qui reviennent en bouche avec une belle concentration et la finale est longue, un autre beau choix pour l’épicerie. Les prix peuvent un peu varier selon les points de vente, et il faut ajouter les taxes en épicerie.

France

L’Oeuvre de Perraud , un chardonnay Macon villages 2020 du domaine du même nom dans la commune de Roche Vineuse est un beau vin de la Bourgogne. L’Étiquette est ludique. 100% chardonnay d’une famille qui en est à sa 4e génération dans le domaine. Un élevage sur lies fines ajoute de la complexité . Un vin franc et fruité. Un bouquet de fruits blancs et tropicaux et un peu de floral en fin de nez. La bouche mi-corsée reprend le tout soutenue par une belle acidité et des notes minérales. La finale est bien équilibrée et d’une bonne longueur, les vins en M villages, sont toujours de bons achats pour la région, celui-ci ne fait pas exception à 21,45$ dans un peu plus de 75 magasins :  https://www.saq.com/fr/12284709-

La photo vient d’un caviste de Paris, si vous passez dans le coin : https://www.laclefdesvins.com/contact

Les alcools et les vins de la Grande Dégustation

Tous les billets disponibles pour l’édition 2022 étaient vendus. Pierre et moi, nous y avons passé 4 heures à rencontrer les producteurs, à déguster des produits du monde entier. Pierre aime bien se gâter , c’est le privilège des médias de déguster des alcools rares ou des vins qui ne sont disponibles que pour l’événement. Il a dégusté un cognac 60 ans  qui n’est pas disponible ici et le Cabral vin de porto 40 ans, qui lui sera disponible si vous en avez les moyens. Voici le lien du monopole pour ce moment d’éternité du Portugal . Il devrait y en avoir un peu sous peu: https://www.saq.com/fr/854679

La SAQ a mis en vente en ligne seulement 300 produits qui étaient en dégustation lors de la Grande Dégustation :https://www.saq.com/fr/promotions/grande-degustation

C’était surtout le bonheur de revoir des producteurs et les agents , certains ne travaillent plus avec les journalistes. Pourtant les producteurs leur donnent des bouteilles pour nous, c’est quoi l’arnaque de certaines agences ? Ils font quoi avec nos échantillons?  Nous avons eu un courriel d’un producteur qui nous demandait nos impressions sur un vin qu’il avait donné à une agence pour nous. L’agence ne nous l’a jamais remis, de la fraude du milieu ??? Mais la plupart des agences font bien leur travail. D’autres nous demandent combien nous voulons pour parler de leurs vins, nous ne demandons rien. Dans quel monde sommes -nous rendus?

Mon talentueux collègue Emmanuel Delmas avait un blogue avec le nom vins du monde, il nous écrivait mais nous sommes sans nouvelles de lui depuis la pandémie. La photo vient du blogue:  https://www.sommelier-vins.com/2007/01/vins-du-monde/

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

LES GRANDS EXPLORATEURS

SYNER G SUPPLEMENTS

NYLOZAN

DEMANDEZ ET VOUS RECEVREZ

SITE DE RECONTRES

JEU PYRABBLE

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers