Crée de la richesse dans la conjoncture économique québécoise.

« La classe moyenne en question ?

En 2024, la classe moyenne est de plus en plus moins moyenne, un peu partout dans le monde. Isabelle Maréchal en parlait en 2023 dans son documentaire fort pertinent « Comment les gens font-ils pour arriver ? »

Le visage de la classe moyenne a changé, et celle-ci suffoque plus que jamais. En mars 2023, Isabelle présentant à Télé-Québec, le documentaire Les moyens de la classe moyenne, qui posait la question : « Comment les gens font-ils pour arriver? »Dans un contexte d’inflation où l’accès à la propriété est particulièrement difficile, les inégalités économiques s’accroissent, créant plusieurs types de classes moyennes qui représentent presque la moitié des travailleuses et travailleurs du Québec. Au fil d’une quête humaine et sociale, Isabelle Maréchal est allée à la rencontre de citoyennes et citoyens des régions de Chaudière-Appalaches, de Montréal, de Lanaudière, de la Mauricie et du Centre-du-Québec qui ont trouvé des moyens pour boucler leurs fins de mois, et ainsi ne pas basculer du jour au lendemain dans la pauvreté. Que ce soit par la vente de cannettes et de bouteilles vides pour amasser une mise de fonds pour l’achat d’une propriété, ou en s’éloignant de la ville afin de satisfaire un rêve d’autosuffisance, la jeune classe moyenne tente de trouver d’autres façons de s’organiser dans ce virage économique et travaille fort pour améliorer son sort.

Avec un groupe de collaborateurs, cela donne des constats inquiétants et tous se demandent jusqu’où le système économique actuel peut pousser les citoyens de la classe moyenne, sans riposte de leur part. À voir absolument !
La photo est celle de sa maison de production. Cela est encore sans doute disponible sur leur site .
www.telequebec.tv/

En 2024 , trois classes moyennes 

Un pays sans classe moyenne est un pays sans équilibre social et financier. Il y a 3 classes moyennes de plus en plus présentes dans notre monde occidental, avec les dettes, les prix des maisons, la pandémie .

La précaire , inférieure qui n’a aucune manoeuvre , si une dette arrive, ils vivent de payes en payes. Vous avez pu voir sur les médias pendant les négociations plein d’employés de l’état qui en font partie dont des profs.

La classe moyenne intermédiaire si on veut, qui peut elle aussi monter et descendre selon un divorce et une perte d’emploi, ils en doivent trop parfois et se retrouvent dans la classe inférieure trop souvent.

Et la classe moyenne supérieure, qui elle vit sans tracas, et peut voyager et le reste. Malheureusement les gens du 3e âge sont présents dans les 3 , c’est triste de voir des gens qui même arrivé vers la retraite doivent continuer de travailler, dépassé 70 ans avec des hypothèques des dettes, des enfants  qui vivent encore dans la maison et qui ont 30 ans et plus .

Il faudrait un peu mieux planifier et cesser de dépenser inutilement en pensant que l’état devrait nous faire vivre plus tard.     

 

 

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

Ad

SITE DE RECONTRES

NYLOZAN

EXPO MANGER SANTÉ

SYNER G SUPPLEMENTS

VÉRO YOGA

CHATGPT OpenAI

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers