fbpx

ÉVOluciole, une école de langues pour les 50 ans +

Vous aimez voyager mais êtes limité du fait que vous ne parlez ni anglais ou ni espagnol. Ou encore vous cherchez un emploi, mais n’étant pas bilingue, les postes sont plus restreints. Et que dire de lire un livre ou écouter un film dans sa version originale !  Mais apprendre une langue après un certain âge vous paraît difficile. Savez-vous qu’il existe une école de langues spécialisé pour les 50 ans +.

Avec la rentrée des classes, les plus jeunes membres de notre famille s’activent! Toutefois, le mot « rentrée » n’a pas à être exclusivement synonyme de jeunesse! Et si vous aussi, vous retourniez sur les bancs d’école afin d’apprendre une langue étrangère? Comment vous réhabituer? Pour vous aider, ÉVOluciole, qui est une école de langue spécialisée pour les 50 ans+,  a préparé un court feuillet d’aide pour la rentrée des retraités!

Voici donc sept trucs pour une rentrée en beauté à l’âge d’argent :
1- Trouvez-vous un compagnon de classe parmi vos amis
Il est toujours plus plaisant de commencer un nouveau projet avec un ami ou une amie! Évidemment, il est chouette de faire des rencontres, mais parfois, pour passer par-dessus la gêne, rien de mieux que d’être accompagné par quelqu’un que l’on connaît et apprécie. Un peu comme
c’était le cas à l’époque où l’on allait à la petite école.

2- Procurez-vous du matériel scolaire et réutilisez celui que vous avez déjà 

L’organisation est la clé de toute réussite. Replongez dans vos souvenirs à l’époque où vous partiez en expédition pour acheter votre matériel scolaire! L’utilité de vos anciens duo-tangs traverse l’épreuve du temps jusqu’à l’âge adulte! Les feuilles volantes ne rendent service à personne, alors il est fortement conseillé d’acheter de nouveaux duo-tangs ou, pour les sentimentaux, de réutiliser ceux qu’ils ont conservés. Le moment d’hésitation qui les a sauvés du recyclage est récompensé, car leur heure de gloire (ou d’utilité) est de retour!

3- Remettez-vous dans le bain grâce à des activités ludiques

Que l’on soit de vrais ou de faux débutants, des intermédiaires ou des étudiants avancés qui cherchent à peaufiner leur anglais encore davantage, il ne nuit pas de se replonger dans la langue de Shakespeare avant le début des cours. Pour les gens qui apprennent de manière visuelle, les
articles de journaux sont une bonne façon de s’y remettre. Quant aux amateurs d’émissions, les balados sont fort pratiques, car ils peuvent s’écouter n’importe où et les accents utilisés sont souvent plus à notre portée que ceux à la télévision!

4- Trouvez-vous une motivation (un vieux projet de voyage que vous avez mis de côté à cause de la barrière de la langue)
Voyager sans tour organisé pour ainsi pouvoir faire exactement ce qui vous tente quand cela vous tente! Plus besoin de supporter les retardataires, car en vous débrouillant dans la langue vous aurez l’habileté de communiquer à l’étranger, mais une meilleure confiance en vous!

5- Écrivez sur papier les questions que vous vous êtes posées sur l’anglais ou l’espagnol
Par exemple, quelle est la différence entre « to do » et « to make » si les deux veulent dire « faire » OU quelle est la différence entre « ser » et « estar » si les deux veulent dire « être ». Avoir ces questions vous aidera à savoir ce que vous recherchez à améliorer (grammaire,
production orale) et elles aideront d’ailleurs votre enseignant à savoir où vous avez des blocages.

6- Préparez-vous un horaire pour allouer du temps à l’apprentissage (rien d’excessif, mais pour
rester constant)
Cela peut être aussi simple que de se fixer comme objectif de lire deux pages quatre fois par semaine. Il est bien de se fixer une fréquence plus qu’une quantité de temps. Un horaire établira une constance dans votre apprentissage, même si certaines fois ce n’est qu’une session sur
Duolingo ou l’écoute du téléjournal.

7- Concrétisez un objectif réaliste (par exemple après cette session, je veux être capable de lire un roman d’Agatha Christie sans trop avoir besoin du dictionnaire)
Dans le feu de l’action ou dans ce cas-ci dans l’élan de motivation, on a parfois tendance à voir plus grand que notre panse. Il faut certes se donner un objectif intéressant pour voir réellement notre progression. Par exemple, on est habitué à lire de temps en temps des articles de journaux
ou écouter les nouvelles, mais jamais au-delà de ces quelques minutes sporadiques. Ainsi, un objectif intéressant serait de lire un roman au complet en anglais ou d’écouter un film en langue originale. Cependant, il est possible et tout à fait recommandé de ne pas aller vers le plus gros
dès la fin d’une première session. Par exemple, si votre objectif est de lire un roman en langue originale, il serait plus avisé de ne pas prendre un Ken Follett ou un Dan Brown pour commencer, mais plutôt le Petit Prince ou The Perks of Being a Wallflower

En espérant que ces sept trucs puissent vous aider à aborder la rentrée en beauté!
L’École de langues ÉVOluciole se spécialise pour les 50 ans et plus.
Notre mission : Prouver qu’on peut apprendre à tout âge!
Pour infos, VISITEZ LEUR SITE  AU www.evoluciole.com/fr/

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

LES GRANDS EXPLORATEURS

DISCO FEST SHOW

SYNER G SUPPLEMENTS

NYLOZAN

SITE DE RECONTRES

PARC SAFARI

JEU PYRABBLE

GESTION DE POIDS

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

COACHING

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers