Histoires de femmes juives atypiques" | Cite Boomers

Visages de femmes juives atypiques

Vive la diversité ce mois. Voici trois histoires de femmes juives atypiques, deux sont historiques. La 3e canadienne est historique romancée inspirée le drame que cela raconte est malheureusement encore réel. 2 sont des livres et la troisième est une série à voir sur les réseaux payants pour le moment.

Le 1er est Immersion: Le 4e de couverture nous en dit:

À cent un ans, Leni Riefenstahl nage sereinement dans les eaux des Maldives : c’est son ultime plongée, la dernière fois qu’elle pourra photographier la barrière de corail. Derrière elle, Martha, une jeune biologiste marine, a pour mission de l’escorter. Mais Martha n’est pas là par hasard : elle suit Leni depuis longtemps, à distance, compilant toutes les informations possibles sur la « réalisatrice d’Hitler ». Elle est particulièrement obsédée par Tiefland, tourné en 1941 avec des figurants tsiganes, dont la mère de la jeune femme, enrôlés dans des camps avant d’être déportés à Auschwitz. Tandis que Leni nage, Martha, dans son sillage, voit enfin l’occasion de remonter le cours du passé et de solder les comptes. Curieusement son film les Dieux du stade était un film du cursus de notre cours de cinéma et nous avions entendu parler d’elle. Elle a eu plusieurs vies, et a terminé sa vie centenaire, cela est vrai. Un critique de cinéma nous en dit que c’était une vie dépourvue de morale et elle était juive en plus, mais il semble qu’Hitler l’aimait bien, il aurait pu être son amant tellement il aimait ses films et la femme. C’est aussi un roman sur le grand Bleu ,  et la plongée dans le monde du silence. Finalement cette femme était sans doute fascinante , c’est tellement bien écrit que nous l’avons lu en deux jours en 4 temps. On reste au fond de l’eau avec elle, au milieu de son univers que no0us connaissons vu que nous plongeons aussi. Selon l’auteur cette femme était un mystère. Radio Canada en dit que c’était une vie horrible et fantastique. 297 pages Émiliano Poddi chez Albin Michel

Nos collègues de Ici Radio Canada ont un ohdio qui nous la présente. Un complément à écouter :https://ici.radio-canada.ca/ohdio/premiere/emissions/aujourd-hui-l-histoire/segments/entrevue/50928/nazisme-leni-riefenstahl-cinema-hitler

Amélie et son groupe en ont pour vous: https://leslibraires.ca/livres/immersion-emiliano-poddi-9782226460967.html

Le 2e est la série Little Bird (petit oiseau) 

C’est l’histoire d’une survivante de la rafle des années 60. Cela se déroule en Saskatchewan et à Montréal dans la communauté juive, une jeune autochtone appréhendée est devenue une avocate juive, elle a été adoptée par une survivante de l’holocauste de Montréal . C’est un peu la vie de la productrice autochtone Jennifer Podemski . La série de six épisodes diffusée sur les plateformes de diffusion en continu Crave , Super Écran et APTN Lumi raconte le parcours d’une jeune femme autochtone dans sa quête identitaire à la recherche de sa famille biologique et découvrira des révélations marquantes de son passé. La rafle des années 60 est une politique gouvernementale canadienne qui était en vigueur entre les années 1960 et 1980. Elle visait à enlever les enfants autochtones de leur milieu familial, en les confiant à des familles d’accueil ou en les faisant adopter. 4 enfants dans cette famille. Le gouvernement falsifiait même les papiers les enfants étaient dans les journaux pour trouver des familles . Que dire de plus? Sinon que notre équipe regarde cela avec une peu de révolte. Notre équipe a visionnée le tout 2 épisodes à la fois.

Le 3e livre est Barbara sa bio: nouvelle édition  

Nous ne savions pas qu’elle était juive alsacienne et qu’elle aurait pu mourir pendant la 2e guerre. Une voix unique pour un personnage unique . Cheveux noir , toujours en noir , elle avait un peu l’air d’une sorcière gothique ou d’une panthère noire .  Nous avons vu une fois l’artiste en spectacle les deux chansons qui suivent sont des vers d’oreille pour nous : (Dis, quand reviendras-tu ? et son Aigle noir…).  Sa  vie aussi a été en grande partie un peu sombre semée de drames et de bonheurs intenses – enfant juive traquée pendant la guerre, inceste, ses relations avec le milieu, son lien fusionnel avec le public, le déclin de sa voix… -Ce roman est attachant, intrigant et trépidant. Alain Wodrascka côtoya Barbara pendant dix ans et eut le privilège de travailler avec elle. Dans ce livre, fruit de longues années d’enquêtes et de recherches, où il consulta les archives et les journaux intimes de la chanteuse, il nous raconte Barbara au-delà du mythe. Déjouant les pièges de l’hagiographie, il nous révèle ici les visages contrastés d’une artiste généreuse ou cruelle, flamboyante ou pathétique, inspirée ou à bout de souffle… Elle était obsédée par le dernier voyage comme dit ses chansons.

Sa discographie et ses films font 35 pages faut le faire.

Il faut écouter sa voix de nouveau sur ce lien:https://www.youtube.com/watch?v=nUE80DTNxK4

300 pages aux éditions City:

Collaboration spéciale: Amélie Lacroix -Maccabée nos bibliothécaires et notre comité de lecture.   

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

Ad

SITE DE RECONTRES

CONCOURS

SPA OVARIUM

HUET SAUVÉ IMMOBILIER

BLURRY STUDIO

NYLOZAN

VÉRO YOGA

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers