"La pratique verte des baby-boomers" | Cite Boomers

Boomers écolos toute l’année

On parle souvent à tort des boomers qui ont contribué à la dégradation de la planète. Mais au palmarès de l’écologie notre génération gagne la palme. Voici plein d’idées pour ce temps des Fêtes et toute l’année.

Une des critiques envers les boomers qu’on entend souvent, c’est qu’ils s’en foutent de l’écologie. Alors il est vrai que dans leurs rangs se dressent beaucoup plus de climatosceptiques que chez les millennials et les Gen Z, mais en ce qui concerne les pratiques écolos du quotidien, les boomers ont encore pas mal de leçons à nous donner. Parce que les grands discours c’est bien joli, mais si en réalité on ne se bouge pas le cul pour adopter un mode de vie écolo, alors c’est que du vent. Du vent qui ne pourra même pas alimenter les éoliennes. Du coup, voilà quelques trucs bien écolos pour lesquels on devrait imiter les boomers.

1-Les boomers préfèrent réparer plutôt que remplacer10 preuves que lse boomers sont les plus écolos

Nous, quand un appareil nous lâche, on ne cherche même pas à trouver ce qui ne va pas, surtout s’il coûte pas cher. On cherche tout de suite à le remplacer. Les boomers, eux, cherchent d’abord comment le réparer, histoire qu’il dure plus longtemps. Ils le font surtout pour les économies, mais dans les faits ça évite la surconsommation, et ça c’est très cool.

2-Les boomers produisaient moins de déchets plastiques

10 preuves que les boomers sont les plus écolos

À l’époque de nos parents et grands-parents, y’avait quand même vachement moins de suremballage, et on savait acheter des trucs sans plastique autour (genre des vraies salades). De bonnes habitudes qu’ont gardé la plupart des boomers, qui, par exemple, privilégient plus que nous l’achat de produits à la coupe plutôt que de produits emballés.

3-Les boomers cuisinent beaucoup plus que nous

Vous croyez que c’est les boomers qui consomment le plus de Deliveroo ou de plats préparés (sur-emballés) ? Bien sûr que non. Eux, ils font leurs plats maison comme des grands, comme de vrais écolos. En plus il existe plein de livres de cuisine originaux donc on n’a pas trop d’excuses.

4-Les boomers utilisent moins de produits électroniques

C’est sympa les nouvelles technologies, mais ça pollue de ouf, avec des composants bien merdiques comme les batteries au lithium souvent pas très recyclables. Et qui adore les nouvelles technologies ? Notre génération, pas celle des boomers (qui gardent leurs téléphones 5 ans parce qu’ils s’en foutent totalement d’être à la mode).

5-Les boomers consomment moins d’énergie

Ben déjà, ils ont moins d’appareils électriques, comme on vient de le dire, puis ils font attention à leurs factures d’électricité. Donc même s’ils n’essaient pas forcément d’être plus écolos, ils le sont par la force des choses.

6-Ils achètent des fruits et légumes de saison10 preuves que les boomers sont les plus écolos

Pendant que nous on bouffe des tonnes d’avocats venus du bout du monde qui polluent un max, eux achètent plutôt des trucs de saison, issus d’une agriculture plus raisonnée. Encore un point pour les boomers. Et si vous ne connaissiez pas les fruits et légumes de saison, il existe plein d’images comme celle ci-dessous pour servir de mémo.

7-Ils achètent plus local

Vu que les boomers achètent des produits de saison, ils ont tendance à acheter plus local (au lieu de faire importer des fruits d’un autre continent). Forcément, c’est meilleur pour la planète. Il paraît que les dauphins les remercient chaque jour.

8-Ils achètent des vêtements plus durables

D’une manière générale, ils font beaucoup moins de shopping que nous (on vous voit, ceux qui passent leur journée à scroller des boutiques en ligne), et c’est pas leur génération qui va acheter des fringues de merde sur des sites comme Shein qui foutent la planète en l’air. Par pitié, arrêtez d’acheter des trucs sur Shein, le pire vendeur de vêtements qui ferait passer le diable pour un enfant de chœur.

9-Ils font plus le tri sélectif

Selon un sondage mené par BioCoop et OpinionWay, 93% des seniors font le tri sélectif contre seulement 71% des millennials. Pourtant c’est quand même pas compliqué le tri sélectif. Faudrait vraiment pas être bien malin pour ne pas y arriver.

10-Ils prennent moins l’avion

Eh oui, c’est nous les donneurs de leçons qui voyageons le plus dans ce gros engin ailé qui consomme des tonnes de carburant. Bon après, c’est les boomers qui prennent le plus la bagnole, donc c’est pas top non plus. La moralité, c’est qu’on doit tous faire des efforts. C’est une belle moralité finalement.
Source: www.topito.com/top-preuves-boomers-plus-ecolos-que-nous

Les festivités de fin d’année approchent, offrant une occasion idéale de célébrer tout en adoptant des gestes écoresponsables. Cette nouvelle saison des fêtes pourrait également nous donner une opportunité unique, celle de redéfinir nos habitudes de consommation, notamment en modernisant responsablement les traditions des fêtes. Cette année, embrassons une approche novatrice axée sur l’économie circulaire, où le cycle de vie des produits est prolongé, réduisant ainsi notre empreinte écologique. La réinvention des cadeaux de Noël ne se limite pas à l’esthétique, mais s’étend à l’impact global sur la planète.

Logo de RECYC-QUÉBEC (Groupe CNW/Société québécoise de récupération et de recyclage)

En cohérence avec leur mission première, celle de Recyc-Québec soit promouvoir une gestion responsable des matières résiduelles au Québec, nous vous proposons ce petit Guide pour un Noël écoresponsable. Ces pratiques simples et facilement applicables contribuent à atteindre l’objectif de devenir un Québec sans gaspillage.

L’EMBALLAGE

La première étape des 3RV (réduire, réutiliser, recycler) consiste à réfléchir en amont pour réduire l’emballage à la source. Avant de vous lancer dans les préparatifs, questionnez-vous sur la valeur ajoutée de l’emballage! Est-il vraiment nécessaire? Après tout, le déchet qui pollue le moins est celui qu’on ne produit pas! Si l’emballage est vraiment requis, quelques objets du quotidien peuvent être réutilisés comme emballage cadeau, offrant une alternative écoresponsable, durable et/ou économique.

  • Comment emballer de façon écoresponsable? Optez pour des matériaux réutilisables que vous avez déjà à la maison, tels que des boîtes décoratives, des tissus, des sacs cadeaux, du papier de soie, des magazines ou du papier journal.
  • Ce qu’on doit éviter? Les matériaux non recyclables tels que le papier d’emballage métallisé (habituellement reconnaissable par sa transparence), les choux et les rubans décoratifs. Si vous en avez déjà à la maison, tentez de les réutiliser autant que possible pour prolonger leur durée de vie.

Le cadeau

Le retour du mois de décembre nous donne une opportunité de repenser collectivement la façon dont nous donnons afin de créer des souvenirs inoubliables tout en préservant nos ressources. Voici donc quelques exemples fictifs et ludiques pouvant marquer l’imaginaire pour donner de façon écoresponsable et durable.

  • En plus de repenser l’emballage, considérez le don d’un item que vous avez déjà chez vous comme cadeau. Exemple fictif et ludique :

Votre tante est une nouvelle adepte des disques en vinyle et vous en avez plusieurs que vous n’écoutez plus. Faites-lui une belle sélection et emballez le tout dans un bout de tissu à la manière furoshiki 1. C’est donc le temps de réutiliser votre superbe nappe du temps des fêtes, que vous ne voulez plus utiliser car elle a une immense tache de vin rouge depuis le réveillon passé. En un coup de ciseaux, elle devient maintenant plusieurs emballages de Noël à utiliser et réutiliser.

  • Encouragez les dons d’expérience plutôt que des biens matériels. 

Exemple fictif et ludique: Votre oncle, celui qui a taché votre nappe, est un passionné de vin. Offrez-lui un chèque-cadeau pour un atelier de sommellerie afin de raffiner ses goûts. Cette expérience le marquera et vous pourrez peut-être profiter d’une meilleure bouteille l’année prochaine, qui sait!

  • Privilégiez les achats locaux pour minimiser l’impact du transport tout en faisant fleurir l’économie locale. Exemple fictif et ludique:

Votre tante sait que vous avez à cœur votre communauté et les commerces de proximité… et que vous êtes excellent en cuisine ! Cette année, celle-ci a décidé de vous offrir pendant quelques mois un panier de légumes d’un agriculteur de votre région. Ce panier vous permettra de manger des légumes de saison tout en vous assurant de la fraîcheur, de la proximité et de la qualité du produit. Elle s’attendra sans doute à un repas cinq étoiles pour le jour de l’An. Eh oui, il vous faudra encore recevoir cette année ! Toutes ces stratégies réduisent non seulement la quantité de nouveaux biens produits, mais favorisent également les économies locales.

En résumé, c’est possible de réveillonner sans gaspiller! Et de donner l’exemple écolo toute l’année.
Avec la collaboration d’André Maccabée et de toute l’équipe qui recycle tout autant que faire se peut.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

Ad

NYZOLAN

EXPO MANGER SANTÉ

SYNER G SUPPLEMENTS

VÉRO YOGA

CHATGPT OpenAI

SITE DE RECONTRES

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers