atlas-obscura-de-la-gastronomie-et-de

Atlas obscura de la Gastronomie et de …..

Amélie nous a apporté ce livre l’automne dernier, la pause des célébrations nous a donné de temps de le parcourir, c’est fascinant. C’est toute l’histoire de notre gastronomie, de notre alimentation et de ce que nous buvons depuis la nuit des temps enfin presque et nous terminons avec la face obscure de notre alimentation.

Pour l’Atlas leur maison d’éditions nous en dit: Entre spécialités culinaires pittoresques, festivals de mets et musées gourmands, les esprits curieux de la communauté Atlas Obscura servent un festin de merveilles à picorer.
Préparez-vous au lancer de panses de mouton (haggis) en Écosse, à voir les moutons à queue grasse du Liban et à découvrir l’histoire des cantines  communistes chinoises. Mais goutez aussi au gâteau-semelle mongole, aux cosmétiques comestibles en Egypte et aux étranges confiseries mexicaines.

Bovril nous donne des belles anecdotes. Au début de l’album cela nous dit que c’était un fortifiant créé par un canado-écossais pour les armées de Napoléon. La pub en dit que cela vous fera  vivre en santé, beau et fort pour le sexe faible en plus . Le champagne et le cognac étaient aussi des fortifiants pour les sportifs et bien on aura tout lu ….

Il y a toute une section sur le Canada, avec des histoires de morues et de pemmican, et de repas pour le moins spéciaux du fameux Beaver Club. La photo nous en montre du pemmican, une recette avec des canneberges en plus.

Atlas de la Gastronomie Obscura révèle la cuisine – au carrefour de l’histoire, de la politique, de la culture et des diasporas – en 6 continents, 122 pays et 1 000 récits gourmands captivants. Il semble y avoir un balado et une communauté sur ce sujet avec les deux auteurs.

Chez Hachette : https://leslibraires.ca/livres/atlas-obscura-de-la-gastronomie-les-cecily-wong-9782501172448.html

 

La face obscure de notre alimentation

Cela n’est pas dans le livre,  c’est un fait que nous ne pouvons pas garder sous silence,  un rapport d’Oxfam que vous pouvez lire sur le lien de la fin nous en parle aussi. C’est que souvent les entreprises alimentaires exploitent et abusent des gens pour faire plus de profits.

Notre équipe dénonce Nestlé, selon nos sources cette multinationale suisse que nous avons vu en passant dans la région s’attendait en 2022 pour avoir 15 milliards environ de profits.  Nous avons des machines pour le café Nespresso, il faut acheter les capsules de leur compagnie. Depuis quelques années pour faire plus de profit leur centrale téléphonique clientèle est au Maroc, avec le salaire moyen mensuel de 275 euros. La ligne est mauvaise leur internet ne va pas bien, c’est compliqué chaque commande. Avant c’était Montréal ou la région de la capitale fédérale.

Passez lire le document d’Oxfam raconte un peu cela et qui dénonce entre autres Nestlé qui fait parfois pire ailleurs . https://oi-files-d8-prod.s3.eu-west-2.amazonaws.com/s3fs-public/file_attachments/bp166-behind-the-brands-260213-fr_2.pdf

 

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

Ad

SITE DE RECONTRES

CONCOURS

HUET SAUVÉ IMMOBILIER

BLURRY STUDIO

NYLOZAN

VÉRO YOGA

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers