fbpx

Étions-nous déjà confinés avant le confinement? Et reconfinement 2022 ?

Toute la situation autour du COVID-19 nous amène à réaliser bien des choses qui étaient pourtant déjà là bien avant. Des choses que nous ne prenions pas le temps de considérer parce que nous étions trop pressés à vivre nos vies.

La première est que nos aînés sont parfois négligés. Ça a pris quelques petits scandales dans les CHSLD pour enfin nous ouvrir les yeux sur cette triste réalité. J’avais une ancienne voisine, Françoise, qui me parlait parfois d’âgisme, un terme que je ne connaissais pas à l’époque et qui, pourtant, trouve malheureusement sa place dans notre société.  L’âgisme, c’est une forme de racisme envers les personnes d’un certain âge.  Le mot « racisme » peut sembler fort, mais il est pourtant approprié dans certaines circonstances.

Cette intolérance par rapport aux individus qui se déplacent moins rapidement sur les trottoirs ou sur la route, par exemple, ça vous dit quelque chose?  Combien de fois ai-je vu ou entendu des commentaires désobligeants à cet effet, tout simplement parce que les gens de notre génération sont d’une telle impatience!  Et j’oserais ajouter qu’ils sont aussi parfois d’une telle ignorance…

J’ai comme l’impression qu’on oublie que ces personnes que nous méprisons constamment ou à l’occasion, ce sont peut-être nos parents ou nos grands-parents.  Et pire encore, nous oublions que nous serons nous aussi un jour dans le champ de mire d’une société qui n’a pas appris à respecter ceux et celles qui les ont mis au monde.

Alors oui, avant le confinement, nous étions déjà confinés dans nos jugements et nos raisonnements.

Toutefois – heureusement il y a un toutefois – cet arrêt respiratoire momentané de la Terre aura aussi apporté de belles récompenses et la plus importante d’entre toutes est que nous sommes capables de solidarité. Nelson Mandela, qui est resté 27 ans en prison, nous dit ceci :  « Être libre, ce n’est pas seulement se débarrasser de ses chaînes; c’est vivre d’une façon qui respecte et renforce la liberté des autres. »

Espérons que la situation exceptionnelle que nous avons traversée et que nous traversons encore nous apporte un nouveau point de vue en ce qui concerne nos rapports avec les autres, jeunes ou moins jeunes.
Par Jackie B. Hamilton, auteure et blogueuse en éveil de conscience
www.jackiebhamilton.com

Le confinement 2022 parfois impossible !
Nous venons de rentrer d’un séjour dans un chalet familiale des Cantons, mais personne ne demeure au chalet. Que ferons ceux qui en ont loués pour deux semaines ? Selon nous, ils vont y demeurer encore plusieurs jours. Pour le couvre feu cela va, mais  pour les familles qui sont ensemble depuis le 23 cela ne changera rien. Et selon plusieurs il aurait pu attendre à 21 h pour les repas ce soir. Quel gaspillage d’énergie et sans doute de nourriture.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

PARC SAFARI

SYNER G SUPPLEMENTS

SITE DE RECONTRES

NYLOZAN

JEU PYRABBLE

GESTION DE POIDS

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

COACHING

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers

Media of the day