litineraire-celebre-ses-40-ans

L’itinéraire célèbre ses 40 ans

Je dois en avoir acheter 90% des numéros. Devant les théâtres et les stations de  métros, on retrouve des camelots parfois journalistes du journal l’Itinéraire. Le journal unique a 40 ans finalement.

Voyons un peu l’histoire unique de ce journal montréalais qui a aussi des jumeaux dans d’autres villes comme Québec et ailleurs . C’est un moyen d’aider et de faire un lien entre les gens et les personnes en situation d’itinérance. Le journal L’Itinéraire est issu d’une volonté de réinsérer socialement les marginaux. Disons que depuis 4 décennies malheureusement il y a des plus en plus d’itinérants .

C’est un journaliste Daniel  Carrière qui a démarré le tout, un journal  conçu et vendu par des gens de la rue. Les thèmes du premier numéro pourraient être ceux du numéro courant :  pauvreté,  faim, la solitude et de la pénurie de logements.

Des milliers de personnes depuis dont un ami qui y a travaillé comme directeur presque bénévolement ont fait partie de l’équipe. Pour les 50% qui d’habitude nous livrent leurs histoires , cela les fait gagner de l’estime de soi et de l’autonomie. J’en ai invité un une fois pour un spectacle dans une salle connu, il m’a raconté son histoire, il avait tout perdu au jeu, mais il ne jouait plus, et recevait une petite pension car il avait travaillé 3 décennies au public. La vente du journal lui permettait d’avoir une voiture, et de se payer un meilleur logement.

Depuis 1994, soit trente ans, les camelots reçoivent la moitié du montant pour chaque copie vendue. Il y a beaucoup d’ex- joueurs ,  d’ex toxicomanes ou d’ex alcooliques dans leur équipe. D’autres ont perdus leur emploi, suite au déménagement de leur entreprise ailleurs, je dois en avoir rencontré plus d’une centaine depuis 30 ans et je prends toujours le temps de leur parler un peu.

Il y plusieurs numéros par année, et il y a eu des projets come le café pour manger et travailler de nouveau, c’est de la grande ré-insertion sociale. L’Itinéraire a également élargi son réseau de distribution. Nous pouvons désormais trouver des copies dans plusieurs villes du Québec et La Presse plus en offre aussi une version en ligne. Tous les médias en parlent depuis une semaine, nous ne pouvons pas faire exception.

L e numéro du 40e en plus parle de littérature, avec des textes de Michel Tremblay et d’autres. Il arrive cette semaine, en attendant le dernier numéro parlait de ce sujet : Quand l’écriture change une vie. En attendant la couverture du spécial 40e nous avons mis la couverture d’un numéro ludique .

C’est bien le cas avec ce journal. https://www.itineraire.ca/magazines/quand-lecriture-change-une-vie/

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

Ad

SITE DE RECONTRES

CONCOURS

HUET SAUVÉ IMMOBILIER

BLURRY STUDIO

NYLOZAN

VÉRO YOGA

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers