polars-, ici et ailleurs

Polars et Romans d’ici et d’ailleurs sous le sapin

Le temps des fêtes est propice à la lecture. Voici donc quelques polars et un roman qui feront passer d’excellents moments et de très beaux cadeaux à offrir.

Le 1er est de notre vedette Chrystine Brouillet : Son mois des Morts

Le 4e nous en dit: La mère de Lucien Jutras est décédée au début de la pandémie de COVID-19 et, depuis, l’adolescent se cherche. À quoi bon terminer son secondaire quand les cours sont en présentiel un jour sur deux ? Quand on sait qu’on peut mourir demain ? Sa relation avec son père, un riche entrepreneur de Québec avec lequel il ne se trouve rien en commun, se détériore de plus en plus. Tombé follement amoureux de Jacob, Lucien se sent renaître, mais cet amour déplaît infiniment au très réactionnaire Marc-Aurèle Jutras. Autour du conflit père-fils se tisse une toile complexe et étouffante, où les alliés de l’un deviennent des menaces pour l’autre. Un abuseur de femmes si on veut fini décapité. Cela parle de cupidité et de vengeance, deux choses que nous ne partageons pas du tout. Cela parle aussi de la communauté si on veut, et des gens qui ne pensaient pas aux autres pendant la Covid. Cela parle aussi de retrouvailles. 21e livre du genre de l’autrice que nous connaissons bien. Le livre est sorti en novembre aux éditions Druide. En vente partout : https://www.leslibraires.ca/livres/le-mois-des-morts-chrystine-brouillet-9782897116873.html

Le 2e:  Last Call

Une histoire révoltante, qui se déroulait dans la grosse pomme des années 1990, une série de meurtres qui touche les gens LGBT. Le 4e de couverture nous en dit:  Toutes les victimes sont des homosexuels. Sans lien apparent entre eux, si ce n’est qu’ils ont tous fréquenté le Townhouse, un piano-bar prisé par la communauté LGBT. Mais la police, notoirement homophobe, semble peu encline à résoudre l’affaire. Au risque de fragiliser une communauté encore souvent contrainte de vivre cachée… et désormais sous la menace d’un insaisissable tueur en série, dont la traque va s’avérer longue et semées d’embûches. Les victimes sont en parties dans des sacs d’ordures. L’auteur nous fait prendre conscience de la violence que la communauté LGBT subit encore et c’était encore pire il y a 3 décennies. Ensuite la traque , avec comment on a réussi pour le trouver ce tueur ! Avec ce fabuleux travail d’enquête, qui se dévore comme un thriller, Elon Green revient sur une incroyable affaire totalement occultée par la presse américaine dans le contexte de l’époque. Revenant sur ces meurtres oubliés – le « tueur de la dernière tournée » ne faisant même pas l’objet jusqu’à très récemment de fiche Wikipédia –, il donne une seconde vie à ses victimes, dont il retrace avec une empathie rare les vies empêchées. Nous adorons tous ce livre qui fera le tour de bien des gens de notre équipe. 310 pages de Elon Green chez Sonatine.  https:/.leslibraires.ca/livres/last-call-elon-green-9782355849923.html

Le 3e : Québécois: Si un jour tu reviens
Gaspésie, 1954 . Lorsque Richard Sullivan gare sa camionnette devant la ferme maraîchère qu’elle exploite avec son mari, Laureen Boudreau est enchantée de retrouver cet artiste peintre dont elle a fait la connaissance au village et à qui elle a vanté les beautés d’une chute située à proximité. Tandis qu’ils explorent ensemble ce paradis caché, leurs sentiments ne tardent pas à se dessiner. À l’émoi de cette passion interdite s’ajoute bientôt le supplice des adieux. Car la jeune femme refuse de tourner le dos définitivement à son époux et à ses enfants. C’est donc le regard brouillé par le déchirement qu’elle voit Richard disparaître dans le soleil couchant. Mais la vie continue et il y aura bien des rebondissements dans ce livre avec des événements tragiques . Des histoires sur la mer en voilier, et au Mexique et dans la région de Panama. Il y a une forme de crime dans ce livre. Mais nous n’en dirons pas plus, sinon qu’il faut lire tous les livres de l’autrice , ce que nous avons fait. 326 pages de Jacynthe-Mona Fournier aux éditions JCL: Pour tous ses livres, vous avez deux choix, le site de la maison et celui des libraires faut faire vite pour commander sinon passez en librairie.
www.leslibraires.ca/auteur/jacynthe-mona-fournier-367175

Le 4e : Reykjavik 1956 , le roman événement écrit avec 4 mains

Des mains connus mondialement, Ragnar est  la nouvelle star des romans polars scandinaves , avocat et prof d’université il écrit depuis 2009 avec des romans traduits et vendus sans le monde entier. Le Tomes le qualifie de meilleur auteur du genre de notre époque. Ce roman est son 12e et cette fois il écrit avec nul autre que la première ministre du pays, faut le faire.  En 1956, une jeune femme disparaît à Reykjavik. Le policier Kristjan Kristjansson est chargé de l’enquête mais celle-ci piétine et, trente ans plus tard, l’affaire n’est toujours par résolue. 1986, il reprend donc avec un journaliste l’enquête . Une dame dit qu’elle est morte mais qu’il faut l’enterrer en terre bénie. Mais qui a tué et pourquoi?

Jour par jour on suit le déroulement de l’affaire, cela prendra du temps , plusieurs mois pour dénouer toute l’histoire qui n’a rien de simple dans un endroit isolé, les cartes heureusement expliquent bien le site et c’est tellement bien écrit que nous suivons bien toute l’affaire. Le journaliste se fera aussi tuer. Un grand roman policier scandinave, nous en avons d’autres dans nos pages. Ce dernier a 456 pages aux éditions de la Martinière.

Pour tous ses livres.  Il y a même des coffrets : https://www.leslibraires.ca/auteur/ragnar-jonasson-325903
Collaboration spéciale: Amélie Lacroix- Maccabée, libraire.   

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

Ad

SITE DE RECONTRES

CONCOURS

SPA OVARIUM

HUET SAUVÉ IMMOBILIER

BLURRY STUDIO

NYLOZAN

VÉRO YOGA

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers