fbpx

Destins de femmes

Les femmes ne ne l’ont pas faciles en 2021, plusieurs se font tuer en couple et pour toutes sortes de raisons. Voici 4 livres sur des femmes qui se démarquent, certaines sont fictives . Cela a des liens malheureusement avec la réalité d’hier et d’aujourd’hui.

Le 1er vient de notre auteur-patriarche, il a plus de 85 printemps et continue d’écrire des histoires familiales québécoises . Benjamine et son destin finalement est le récit de 7 femmes dans l’entourage d’un homme sur plusieurs décennies. Un instituteur du primaire qui tente de trouver du bonheur dans la vie, car il ne l’a pas eu facile. Sa première femme meurt en accouchant de sa dernière fille, Benjamine qui toute sa vie se sentira un peu coupable de cela. Le père restera seul un bout de temps, Tout cela débute en 1940 , la guerre vient de se terminer. Les 4 filles vieillissent, chacune tente de faire son chemin dans la vie. 30e roman du journaliste auteur, la vie fera son cours, les années passent, l’auteur nous parle des artistes du temps, et des gens qui marquent l’histoire au fil de leur disparition. Les maladies du temps, la tuberculose fera aussi des siennes. Une belle histoire de famille, sur 430 pages. Les éditions Logique .

Pour commander : https://leslibraires.ca/livres/benjamine-et-son-destin-denis-monette-9782896440320.html

Le 2e est Lynda Lemay, il était une fois mes chansons. Cela donne un bel album de photos et de textes avec ses chansons. Il aurait mérité une place tout seul, mais nous avons trop de livres pour la saison. Nous suivons son histoire depuis son enfance. Voici une amalgame du 4e de couverture et notre équipe . Pour sa percée en Europe, cela a pris deux ans, vu son talent, pour passer , en 1998, au légendaire Olympia dont elle est devenue la plus fidèle des pensionnaires avec soixante passages en vedette au compteur. Record en cours. Trop longues et théâtrales pour être diffusées en radios, les chansons de Lynda Lemay ont séduit le public par la scène. Et c’est peu dire qu’elle est une artiste adorée.  » Elle n’a pas des admirateurs, mais des dévots  » disait Charles Aznavour qui d’entrée, l’avait prise sous son aile. Nous l’adorons, ses chansons pour nous ont beaucoup de sens. Lynda Lemay est une fabuleuse  » raconteuse d’histoires « , douée d’un sens mélodique singulier et d’un charisme saisissant. C’est du folk inspiré,  élémentaire pour nous, c’est   » Le plus fort c’est mon père « ,  » Les Souliers verts « ,  » Maudits Français « notre trio préféré. Un seul regret nous ne la voyons pas assez sur nos écrans. Une artiste unique en son genre. En revenant sur son enfance, ses influences et sa carrière, Lynda Lemay effeuille ici l’ensemble de sa discographie. Un témoignage précieux qui dévoile pour la première fois les secrets d’oiseau d’un répertoire de haute futaie. 240 pages  pleines de photos elle a chantée avec tout le monde. .Le livre est un album de qualité chez Grund : https://www.leslibraires.ca/livres/il-etait-une-fois-mes-chansons-9782324027413.html

Le 3e est Elizabethville: le retour d’une auteure -professeure 17 ans plus tard.

Un diplomate mis sur la touche accepte le mandat de retrouver une jeune femme portée disparue dans une petite ville tranquille et fleurie de l’Ouest canadien. En échange de l’accomplissement de cette mission, on lui fait miroiter la possibilité de reprendre son poste à l’étranger. Même après deux semaines sans nouvelles, le diplomate incline à croire que la jeune femme est toujours vivante. Ne serait-elle pas partie de son plein gré? Il n’a aucune raison de penser qu’il en serait autrement. Enfin, ce boulot devrait être des plus simples : il travaillera de concert avec le chef de la police ; il n’aura qu’à rencontrer les parents, les collègues et quelques amis de la jeune femme… Mais tout se complique lorsque se multiplient les cadavres découverts, faisant ressurgir un passé traumatique que tous auraient préféré oublier. Elizabethville est la capitale de l’île du New Shetland. Située à l’extrémité la plus absolue, la plus éloignée, la plus fleurie, la plus conservatrice, la plus religieuse et la plus ennuyante du Canada, la ville cache, dans ses plates-bandes, plus d’un jeu de pouvoir et plus d’un mystère non résolu. Nous avons cherché , c’est fictif. Finalement une histoire complexe,  un thriller social, et une pensée pour toutes les femmes autochtones disparues, la liste termine le volume.

Marie-Françoise Taggart aux éditions Mains libres.

https://www.editionsmainslibres.com/livres/marie-francoise-taggart/elizabethville.html

Le 4e aussi est aussi un retour: La dame aux pierres. 

Marcher au bord de la mer peut être lénifiant, relaxant. Écouter le doux murmure du vent, le clapotis des vagues, le sable chaud sous nos pieds, c’est un bien-être assuré. Catherine affectionne ces balades qui l’apaisent, mais une pensée habite sans cesse son esprit. Cette tragédie qui a bouleversé sa vie. Elle avait dans la vingtaine en 2005. .

Depuis ce drame, un rendez-vous annuel avec la mer la replonge dans de bons et douloureux souvenirs. Un jour, en marchant sur la grève, elle pose le pied sur un objet qui la fait trébucher. Elle se met à collectionner les pierres, au fil du temps et des voyages dans le sud et ailleurs . Une décennies et plus, elle découvrira toute une histoire. Nous ne vous en dirons pas plus, sinon que c’est un bon 2e livre pour l’autrice, un peu d’espoir et de voyages pour la saison froide.

Rose Joly Robillard, 172  pages chez Essor Livres.

C’est le temps de commander pour les fêtes : https://www.leslibraires.ca/livres/la-dame-aux-pierres-rose-joly-robillard-9782925144229.html

Collaboration spéciale: Amélie Lacroix Maccabée

2 Commentaires

Cliquez ici pour poster un commentaire

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

LES GRANDS EXPLORATEURS

SYNER G SUPPLEMENTS

NYLOZAN

DEMANDEZ ET VOUS RECEVREZ

SITE DE RECONTRES

JEU PYRABBLE

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers