lire-et écrire pour-sevader, un duo d'ici pour vous

Écrire et lire , cela peut faire du bien

L’écriture et la lecture sont devenus populaires avec la pandémie. Lire et écrire, c’est bon pour la santé morale et physique. Cela peut même sauver des vies. Élémentaire lire vient avant comme je disais dans une rencontre avec les gens du journal de mon ancien collège la semaine dernière. Voici une chronique recyclée avec une chronique de ce jour de nos collègues de La Presse Plus.

Voici deux suggestions pour toute la famille.

Nous débutons avec un livre niveau primaire, la boîte aux lettres. Un superbe livre pour enfant .Il y en a encore dans les villages surtout. Octave envie beaucoup son amie Félicie qui reçoit des lettres de sa cousine Célestine. Pourquoi n’en reçoit-il jamais, lui? Probablement parce qu’il n’a ni boîte aux lettres ni cousine. Pour régler ces petits détails, Octave se rend chez le quincaillier. Celui-ci lui vend une magnifique boîte aux lettres et lui donne l’adresse de sa cousine Winifred, qui vit en Australie. Maintenant qu’Octave a tout ce qu’il faut, il peut envoyer sa première lettre. Il choisit le W, pour Winifred. Commence alors une longue correspondance qui fera voyager l’alphabet d’un bout à l’autre du monde et donnera naissance à une belle amitié. Il y a des enveloppes avec  du papier nous ne vous dirons pas ce qui est sur le papier, mais c’est ludique et ingénieux. Cela va fasciner les enfants selon notre comité cible. Pour écrire un peu , 4 ans et plus.

Un livre de Pierrette Dubé : https://www.leslibraires.ca/livres/la-boite-aux-lettres-pierrette-dube-9782897743611.html

Le 2e livre est : Écrire pour se faire du Bien 

L’autrice anime des ateliers d’écriture à Deux-Montagnes. Ce livre est pour rejoindre encore plus de gens de la francophonie. Voici en partie le communiqué de la maison d ‘éditions. Ce livre, original et inspirant, contient plusieurs petites histoires qui ont été écrites pour éveiller les vôtres et suivre ainsi le fil de votre vie. Elles vous donneront l’élan nécessaire pour vous inciter à prendre la plume à votre tour. Vous parcourrez avec grand plaisir la route des mots et ses 100 exercices pratiques, exclusifs et originaux à explorer en toutes saisons. En automne, vous ferez connaissance avec vos sens et vos mots. En hiver, vous apprivoiserez différentes manières de dire et de découvrir vos histoires. Le printemps, quant à lui, sera un berceau pour les adoucir et les renouveler. Puis, en été, vos mots s’enracineront dans un terreau riche de tous vos possibles. Nous écrivons parce que nous sommes amoureux, anxieux, curieux, joyeux, inspiré, enragé, intéressé. On peut aussi écrire pour laisser des traces .  Les mots deviennent ainsi des passerelles pour communiquer et s’engager dans sa vie. Les mots réchauffent, stimulent et soignent. Pour un effet mieux-être instantané, plongez avec confiance dans ce recueil unique. Vous récolterez de doux moments de ressourcement, du réconfort et de la fierté. C’est un cahier d’exercices , il y a de la place pour écrire partout avec des dessins et bien des idées. Nous avons fait une entrevue au téléphone et nous en reparlerons sous peu de ses ateliers. La devise de ses ateliers est Écrire, Créer et Ëtre , Que dire de plus   ?

Un livre inspirant, aux éditions du Dauphin Blanc, Amélie et son groupe en ont pour vous. Il y a même des idées pour bien vivre sans écrire : https://leslibraires.ca/livres/ecrire-pour-se-faire-du-bien-brigitte-meloche-9782897885410.html

La photo vient de son facebook.

Claudia Larochelle nous en reparle 

Claudia comme bien des ados a connue des problèmes, elle le dit depuis longtemps que lire lui a sauvé la vie, ensuite c’est écrire, Amélie travaille avec elle sur un projet pour les gens du 3e âge.  Je recopie un peu un reportage de 2022, celui de ce matin, passez le lire sur La Presse plus. Je cite: À 14 ans, j’ai voulu me tuer. Malgré Jean Leloup et The Cranberries dans mes oreilles, les amitiés réjouissantes, la gang du volleyball, celle du ski, le journal étudiant, les premiers émois sentimentaux et mes privilèges de jeune fille de la classe moyenne aisée. Hélas, je m’ennuie vite. Je grondais, je bouillais, je dérivais. Puis, pour plein de raisons trop longues à expliquer, j’ai implosé. C’est arrivé vers la fin de ma troisième secondaire. Je me souviens des attaques de panique , des séjours à l’infirmerie, puis, enfin, de cette retraite à temps complet pendant plusieurs mois dans ma chambre d’ado, de mes voisins qui m’apportaient mes devoirs. Dépression grave selon elle. Le trio qui l’a aidé, une bibliothécaire, une enseignante, et sa mère.

Ce matin, elle nous en reparle. Lire et écrire c’est bon pour toutes les générations, ceux du 3e et du 4e âge surtout, cela comble la solitude comme dit une de nos collaboratrices, en vérité je vous le dis, avec un bon livre nous ne sommes jamais seuls. ,

Collaboration spéciale: Amélie Lacroix-Maccabée

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

Ad

SITE DE RECONTRES

CONCOURS

HUET SAUVÉ IMMOBILIER

BLURRY STUDIO

NYLOZAN

VÉRO YOGA

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers