nos-restos-après la-pandemie, comment commander

Nos restos , en 2024

Avant le début de la pandémie , il y avait une nouvelle tendance au resto, venu d’Europe, les gens mangent seuls, certains restos européens ont été conçus pour cela. Ces restos sont faits avec une ambiance détendue et optimale pour les gourmands en solo. Il y a aussi le nouveau phénomène des restos éphémères. Est-ce l’avenir de nos restos ? Qui sait  ? Et les gens ne respectent pas leurs réservations. Avec nos chefs et notre équipe nous vous dressons un portrait pour ce début de 2024.  Tout n’est pas rose  mais il y a tout de même de l’espoir .  

Rien n’est facile, une de nos restauratrices nous en parlait la semaine dernière, les gens ne se présentent pas, parfois 20 personnes un samedi soir. Pour elle avec 150 places cela va mais d’autres c’est 30% du resto ??? Et comme nous disons soyez indulgent. Passez lire le lien de nos collègues de Ici Radio Canada pour un bilan de fin 2022 . Dans un secteur où la concurrence est féroce et les marges sont minces, la plupart de nos restos sont en mode survie suite à la pandémie. Dans certaines régions, on parle de 20 à 30% des restos qui ne feront pas 5 ans. La Presse plus en parlait récemment dans la section affaires, selon leur association 20% des restos ne vont pas bien. Il faut encourager nos restaurateurs qui font de la livraison maintenant dans la plupart des régions. La photo de droite est un plat d’un resto de l’ITHQ, il faut encourager la relève.

La livraison par applications 

Dans plusieurs régions les restos ont leur propres véhicules de livraisons,  malheureusement, certains font des livraisons via des plates formes et des applications comme Uber-Eats, SkipTheDishes, DoorDash,  vous passez sur le site du resto, et vous payez avec  votre carte de crédit, pourboire et taxes inclus. Et on se fait livrer ce qu’il ne faut pas faire.

Selon des collègues américains et québécois, cela risque de vous coûter entre 60 et 80% plus cher, à cause de ces applications qui chargent des frais presque scandaleux, il ne reste pas grand chose pour les restos.

Imaginez qui paie la note? Vous , moi et les restos qui tentent de survivre. Heureusement, des entreprises québécoises tentent de contrer le tout, comme Eva et resto loco. Leurs frais sont réduit au minimum. Passez voir cela avant de commander. Eva a lancé son service il y a deux mois et a attiré 300 restaurants, rien qu’à Montréal, dont certains parmi les plus branchés ou prestigieux de la métropole. La coop,  étend son service partout depuis .. Appelez votre restaurateur, et vous pouvez faire comme nous, passez  chercher la commande,  c’est aussi sécure que la livraison. Sinon Eva:  https://eva.coop/#/ 

Noma  et d’autres ferment  

Le meilleur restaurant au monde est fermé depuis 2023.  Ce resto était connu du monde entier depuis deux décennies, élémentaire cela n’était pas pour le commun des mortels. Je résume, 18 services de micro-bouchées avec 12 verres de petite dégustation de vins, le prix autour de 500$ canadien,  c’est à Copenhague. Pour en savoir plus, passez voir leur site:  https://noma.dk/

Les chiffres de 2022 parlaient au niveau national, d’une catastrophe, certains prédisaient 50% des restos fermés, nous avons  eu des chiffres, plus de 3,750 restos au Québec et en Ontario ont fermés en 2022. En 2023, c”est plus calme mais il y aurait une baisse de 20% des revenus, les gens vont moins au resto, on manque de personnel et il faut rembourser le prêt Covid.   

L’année débute mal  

Normand Laprise et co,  avait ouvert  il y a quelques mois  à Ste-Thérèse sa 3e brasserie T par Toqué . Bien que le public y était, il doit tous les fermer selon un communiqué que nous avons eu hier. Il n’arrive plus vu les frais . 130 personnes vont perdre leur emploi. C’était  sur le site de l’ancienne Brasserie St-Thérèse près de la 640, sur la 117. Nous y étions passés incognito, c’était très bien le midi. .

Hiatus qui veut dire rencontre vous propose une rencontre au sommet de la place Ville Marie, dans l’ancien observatoire, on dit que c’est le resto le plus haut en ville, menu tendance asiatique. Nous lui souhaitons franc succès.

Nos restos ont des problèmes de personnel, nous en avons un qui est ouvert seulement 3 soirs par semaine, selon les derniers chiffres, il manquerait environ 3,000 personnes au Québec seulement dans le domaine.

Mais il y a de l’espoir, la 11e édition de MTL à TABLE  qui a duré 17 jours,  a vu la participation record de 175 000 clients et des retombées de 12 millions de dollars .

Tout notre groupe nous encourageons nos restos autant que faire se peut, élémentaire surtout ceux ou nous apportons nos vins que nous devons déguster.

La photo du texte est à Amsterdam, un concept expérimental qui se retrouve un peu partout  maintenant. .

Pour lire et entendre nos collègues sur la situation dans notre province: https://ici.radio-canada.ca/mordu/4865/restaurants-canada-pandemie-consquences-finances-donnees

 

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

Ad

NYZOLAN

EXPO MANGER SANTÉ

SYNER G SUPPLEMENTS

VÉRO YOGA

CHATGPT OpenAI

SITE DE RECONTRES

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers