le-choix-du-format-dans-les-livres

Quelques gros livres pour la saison

Quelques gros livres pour la saison

Les livres papier sont plus populaires que jamais pour toutes les générations. Selon votre  budget, et le lieu de lecture, et parfois pour ne pas se fatiguer les yeux, vous avez du choix. Il y a même des livres en grand caractère d’une maison européenne.

Quelques gros livres pour la saison

LE LIVRE D’ÈVE
Ce 1er livre est notre gros livre de la saison. Voici son résumé : Au crépuscule du Moyen Âge, Beatrice est bibliothécaire dans un couvent retiré au fin fond de l’Italie. Elle a toujours fui la compagnie de ses soeurs, ne trouvant le réconfort que dans la lecture de ses manuscrits. Mais sa vie bascule lorsque, une nuit, deux femmes grièvement blessées se présentent aux grilles du couvent, implorant l’aide des soeurs. Avant de mourir, l’une d’elles place un objet entre les mains de Béatrice : un livre ensorcelant dont les pages prennent dangereusement vie. Or les hommes qui régissent la vie de toute femme en ce lieu sont prêts à tout pour s’en emparer et le détruire Protéger la vie de ses soeurs ou ce trésor, Béatrice doit faire un choix. Il y avait beaucoup de femmes savantes dans les monastères. Cela fait un peu seigneur des anneaux avec des ronces qui attaquent les malfrats . Son choix changera son avenir et celui de sa communauté. Meg Clothier a étudié les Lettres classiques à Cambridge, navigué d’Angleterre jusqu’en Alaska et travaillé comme journaliste à Londres et à Moscou. Elle vit et écrit aujourd’hui dans le comté de Somerset. Le Livre d’Ève est son troisième roman.
Collection historique éditions Haute Ville. Demandez la à votre libraire, il devrait arriver sous peu. 

LA FAMILLE HAN 
Voici un autre gros livre pour vous tenir occupé en vacances. Il compte 864 pages. Toutefois le roman en format régulier fait entre 200 et 400 pages. Une collaboration d’Amélie, qui nous avait aussi apporté PachinkoQuelques gros livres pour la saison de la même autrice en 2021, tout un livre sur le Japon et la Corée. Mais la famille Han fait plus rêve américain pas toujours facile. Elle nous relate aussi son parcours, d’avocate à écrivaine le chemin a été ardu et elle devait avoir des revenus tant bien que mal. On en dit que fille d’immigrants coréens, Casey Han a été élevée dans le Queens dans le respect des traditions et des valeurs de ses parents. Propriétaires d’un pressing, ils ont travaillé dur pour payer les meilleures études à leur fille et lui permettre une belle carrière professionnelle. Mais à 22 ans, Casey, diplômée de Princeton, a pris les goûts de luxe et les manières de ses camarades et ne rêve que d’une vie glamour à Manhattan. À la suite d’une dispute au sujet de son avenir, elle quitte la maison . Casey décide alors de se débrouiller toute seule, loin des jugements de la communauté soudée de ses parents. Mais elle découvre bientôt que son diplôme de Princeton ne suffit pas à la débarrasser de la dette de sa carte de crédit et d’un petit ami toxique… Lorsqu’une rencontre fortuite avec un vieil ami lui offre une nouvelle opportunité, elle est déterminée à entrer dans ce monde étincelant de privilèges, de pouvoir et de richesse, mais à quel prix ? Disons qu’elle batifole pas mal, et que cela n’a pas la profondeur, de Pachinko. Est-ce en partie son parcours ?
https://www.leslibraires.ca/livres/pachinko-min-jin-lee-9782368125250.html

LES CENT ANS DE LENNI ET MARGOT : une réflexion sur la fin de vie
Quelques gros livres pour la saisonÀ seulement 17 ans, Lenni est mourante. Hospitalisée à Glasgow, elle fait la connaissance de Margot, 83 ans et également en fin de vie. Réalisant qu’elles ont cent ans à elles deux, les deux femmes décident de peindre cent tableaux évoquant chacun un souvenir marquant de leur vie, dont les récits successifs consolident leur amitié naissante. Finalement c’est un livre lumineux sur la vie, cela nous apprend de vivre ici et maintenant et comment l’art et le partage peut changer nos vies. Il faut observer la vie, et aimer toutes les formes d’art, et vivre intensément le temps qui nous reste, c’est plein d’amour, de souvenirs heureux , une nouvelle manière d’être pour célébrer la vie. Il faut exulter de joie et partager. Il y aura un film sur ce livre, le livre de chevet parfait pour arrêter de se plaindre comme dit Yvon Deschamps.
411 pages, Marianne Cronin, aux éditions Mazarine pour la langue de Molière
www.leslibraires.ca/livres/les-cent-ans-de-lenni-et-marianne-cronin-9782863748688.html

Collaboration spéciale: Amélie Lacroix -Maccabée  

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

Ad

BEMER

Les Grands Explorateurs

JARDIN AÉRIEN

SYNER G SUPPLEMENTS

VÉRO YOGA

CHATGPT OpenAI

SITE DE RECONTRES

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers