Un trio historique en cadeau - Cité Boomers un-beau-trio historique

Un trio historique en cadeau

Un beau trio sur notre histoire, qui était assez mal racontée, il y a plusieurs décennies. Cela débute par l’avenue du parc et passé date, le livre d’un collègue. Les deux nous expliquent en photos et en textes des pans importants de notre histoire, passé date remonte à la Nouvelle-France avec un prof d’histoire retraité que nous avons croisé. Et l’autre d’un journaliste retraité. Le 3e fait partie de la série Aujourd’hui l’Histoire qui est aussi sur le web et sur la radio. Les trois sont sans doute au salon en cours.

L’Avenue du parc le témoin de la diversité montréalaise

L’avenue du Parc occupe un emplacement stratégique au coeur de l’île de Montréal. Au cours de son siècle et demi d’existence, l’avenue fut tour à tour un chemin privé menant à d’opulentes villas, la porte d’entrée du parc du Mont-Royal, une avenue résidentielle de prestige réservée aux classes privilégiées, le «boulevard des rêves» de plusieurs générations d’immigrants et l’axe d’une mobilisation citoyenne sans précédent pour empêcher la démolition d’un quartier patrimonial. Au fil des ans, l’avenue du Parc acquiert un caractère particulièrement hétéroclite en raison de l’enchevêtrement de ses multiples fonctions. Malgré cela, elle suscite un fort attachement, comme en témoignent les mobilisations provoquées par les tentatives de la renommer, sans équivalent dans l’histoire montréalaise. Nous la connaissons bien depuis nos années à l’université de Montréal. Un de nos collaborateurs Pierre y demeurait avec sa famille presque en face du Milos, j’habitais tout près, on y passait acheter de l’huile d’olive grec au gallon presque et pour les fruiteries du temps. La famille Trudeau avait une résidence sur la rue. On jouait au tennis au coin de Mt-Royal et du parc. Elle est aussi un lien et un lieu de récréation et de rassemblement depuis des siècles. Yves Desjardins invite les lectrices et les lecteurs à la découverte de l’histoire d’une rue qui reflète l’évolution des valeurs associées à l’urbanité.

172 pages aux éditions Septentrion .https://www.septentrion.qc.ca/catalogue/avenue-du-parc-et-son-histoire-l

Passé date

La rencontre entre deux mondes si différents, l’Europe et l’Amérique du Nord, qui s’est amorcée au XVIe siècle, a marqué à jamais l’histoire de ce pays. »Le pays est bien jeune. Son histoire n’en est pas moins riche en hauts faits et en anecdotes incroyables. Il suffit d’ouvrir les pages de Passé date ? La Nouvelle-France pour s’en rendre compte. Passionnés d’histoire et inspirés par leur expérience vécue avec le balado Passé date ?, les auteurs invitent les lecteurs à découvrir ou redécouvrir des événements marquants mettant en scène une galerie de personnages qui ont façonné l’histoire du Québec à l’époque de la Nouvelle-France. Médérik Sioui, un historien issu des Premières Nations, apporte aussi un regard nouveau qui met en lumière le point de vue et l’héritage autochtones. C’est dynamique et original. On revisite bien des personnages connus et d’autres moins de notre histoire. Plein de photos et de documents d’époque.

Pour les 12 ans et plus, par un trio qui nous fait partager sa passion.(Martin Landry, Raymond Bédard) et d’une autrice (Renée Achim), passionnés d’histoire du Québec.  Aux éditions du Journal.

Il arrive partout :  https://www.leslibraires.ca

Le 3e : Le Canada , terre de conflits depuis des siècles 

L’histoire du Canada est marquée par des rencontres et des conflits. L’unité du pays est toujours à refaire. Sa société se construit au rythme de vagues successives d’immigrants, mais l’accueil qu’on leur réserve est souvent tiède, allant jusqu’à prendre la forme de chapitres locaux du KKK dans les années 1920. On observe d’intenses rivalités entre villes pour récolter les fruits de la croissance du pays, mais aussi d’importantes luttes sociales pour obtenir un juste partage de cette richesse.

Nos coups de cœur de ce livre sont le chapitre sur le quai 21 d’Halifax qui est devenu musée et que nous visitons quand nous y sommes. Le Ku Klux Klan au Canada: une haine qui dépasse les frontières (1921-1939), nous ne savions pas que cela était aussi chez nous il y a un siècle. Et un chapitre discutable:  L’ immigration involontaire: le cas des British Home Children (1832-1939)

Non, l’histoire du Canada n’a rien d’un long fleuve tranquille. Harold Bérubé est prof pour les futurs profs de la matière, pour des extraits et tous les conflits du livre : https://www.septentrion.qc.ca/catalogue/canada-lieu-de-rencontres-et-de-conflits-le

Des livres sous le sapin pour toutes les générations, disons 12 ans et plus, un devoir de mémoire du prof d’histoire retraité que je suis. 

Collaboration spéciale: Amélie Lacroix-Maccabée

 

 

 

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

Ad

SITE DE RECONTRES

NYLOZAN

EXPO MANGER SANTÉ

SYNER G SUPPLEMENTS

VÉRO YOGA

CHATGPT OpenAI

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers