Boutique cité boomers

Escale aux Barbades, pas évident en ces temps !

Cela ne va pas très bien aux Barbades, puisqu’ il ne semble plus y avoir de services touristiques au Canada et même chez nos voisins américains.

Nous n’ avons eu aucune réponse de plusieurs d’entre eux. Nous avons donc fouillé le web pour finalement trouver Emmanuel Tours, une entreprise locale qui nous a permis de visiter un peu la région et voir une attraction unique. Cette entreprise familiale reconnue offre quelques excursions et peut tout vous organiser sur mesure. Leur chauffeur nous attendait tel que prévu au port. Leur site propose des tours de 4-5 heures pour les croisières et cela avec un prix plus avantageux que sur les navires. En plus, vous êtes avec leur chauffeur, ce qui vous permet d’arrêter quand bon vous semble. Il y a quelques décennies, comme agent de voyage je vendais des forfaits golfs dans l’ile, mais nous ne pouvons pas vous dire pourquoi, l’Ile ne se vend plus, faut dire que leur office de tourisme ne les aide pas.  https://emmanueltoursbarbados.com/

QUELQUES ATTRAITS DE LA RÉGION
Notre visite principale fut une plantation dont les deux fils des propriétaires ont étudié ici et qui nous ont parlé avec emballement de Montréal et Québec. Contrairement à ce que nous pensions, ce n’est pas un ancien monastère, mais une ancienne plantation de canne à sucre avec une maison unique par son architecture jacobine, française. Le couple qui l’a achetée le fait découvrir sous bien des formes tel la visite de la demeure, de la rhumerie, dégustation de rhums de haute gamme, repas sur leur terrasse et la grande nouveauté, le train avec un tour de 45 minutes qui part de la plantation et qui vous fait un peu voir l’île. Anna Warren qui nous avait invités nous a fait visiter. Le premier ministre arrivait pour inaugurer le train. Un endroit unique en plein cœur de l’île dans une région rurale dont 350 ans d’histoire.

Vous pourrez en voir un peu dans un film d’époque lors de la visite
Le film raconte un peu de tout, des crimes, de l’amour, de quoi faire une saga historique. Pour résumer,  rhumdisons qu’au milieu du XVIIe siècle un américain et un anglais achètent deux plantations. Nous sommes en 1720, crise des prix et la plantation est vendue pour une première fois. Puis en 1810, la famille Cumberbatch, un lien avec le comédien ? devient propriétaire du site. Sarah Cumberbatch marie Charles Cave et devient la proprio du site, le nom vient de cette époque, c’est pour rappeller leur origines, Nicholas Plantation, St. Nicholas Parish, site de vie de la famille en Angleterre et Bath Abbey, lieu de mariage du couple, pour donner le nom St. Nicholas Abbey. Et en 2006, le site est vendu a un architecte connu, Larry Warren et sa femme  Anna. Tout est alors refait et ouvert au public, Larry, Anna et leur deux fils, Simon and Shae, remettent tout en marche et font du rhum haut de gamme.

Un site unique dans les Antilles, un incontournable, si vous passez dans le coin.  Nous y avons passé trois heures, visite du site, de la maison, le film, repas et dégustation de rhums uniques dans des bouteilles uniques. Leur 15 ans d’histoire est vraiment unique ! Malheureusement, les rhums ne sont pas au monopoleù
Passez voir leur site : www.stnicholasabbey.com/
et leur petit vidéo
: www.stnicholasabbey.com/Visit/Our-Video/

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

Les Archives

MARCHÉ BONSECOURS

Marché Bonsecours

CONCOURS

RADIO WEB

SONDAGES

TOURISME CÖTE-NORD

RFAQ

MANOIR KANISHA

MANOIR KANISHA

CIRCULAIRES – ANNONCES

Les circulaires de la semaine

AGENCE BOOMERS

Agence Boomers Casting

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers