vins-dici- disponibles la situation en 2023 avec 164b vignobles

250 vins, 50 chroniques et la situation en 2023

Nous recyclons une des 50 chroniques que nous avons sur ce magazine sur les vins québécois, nous devons en avoir écrit des centaines depuis 1981. Il y a quelques jours nous étions 200 au vignoble de Ste-Pétronille pour déguster et faire un peu le bilan 2022-2023 des vins québécois et du millésime qui arrive. Les vins québécois se vendent maintenant partout, en épicerie, un marché de plusieurs centaines de millions, en boutiques, en dépanneurs, sur place et élémentaire au monopole. Selon les données de leur association, qui nous recevait, c’est environ 30% au vignoble, 30 % au monopole, et le reste boutiques, dépanneurs, épiceries etc. Nos vignerons plantent depuis le début de la décennie pour fournir. Cela donne autour de 3 millions de bouteilles en moyenne par année.  

 En 2023 , la situation de nos vins en épicerie varie . Faut éviter les dépanneurs qui n’ont pas grand chose. Les vins d’ici en épicerie sont encore trop rares. Disons que comme tous les produits en épicerie, tout est question de ristournes et du reste. Plusieurs donnent des fortunes aux épiciers pour que leurs produits soient bien sur les tablettes et en quantité ce sont souvent des vins qu’on dit d’ici et qui ne le sont pas du tout.. Il y a des vins et des breuvages presque imbuvables, l’entreprise paie pour les mettre sur les tablettes en évidence, c’est plein de sucre, et autres substances me disait un connaisseur, ils sont presque dans nos jambes en épicerie et dans les dépanneurs. Un ancien proprio de dépanneur nous disait les milliers de dollars et les cadeaux qu’Il recevait pour ces produits. Ces entreprises mettent plus d’argent en pubs et en ristournes que dans le produit. Il y a des centaines de vins en épicerie, mais grosso modo à part les vins québécois, il y a 5-6 joueurs en épicerie dont certains sont les mêmes qu’au monopole. Faut éviter les vins qui disent que c’est du malt. Rien à voir avec du vin . Certains magasins ont aussi des vins de leur région, comme plusieurs en Montérégie. en Estrie et ailleurs. Le Métro Plouffe à Magog est une de nos références en produits québécois. Le monopole peut être une option, la meilleure souvent ce sont les boutiques, voici quelques choix, la Boite à vins, tenu par un collègue sommelier, et nos deux amies , les Minettes. https://lesminettes.ca/collections/vins-quebec

Quelques chiffres récents , 164 producteurs et 8o cépages du jamais vu, disons que certains cépages sont presque expérimentaux et rares. Notre équipe est sans doute celle qui en connaît le plus sur nos vins avec 100 vignobles visités , et qui en a écrit le plus depuis 40 ans. Écrivez -nous au besoin.

Voici quelques coups de coeur de notre équipe Sylvin et moi lors de la rencontre: 

Le vin blanc du début, celui du vignoble qui nous recevait le vignoble de Ste-Pétronille. Ceux qui le servaient nous disaient que c’était le voile de la mariée 2022, un sec assemblage de 3 cépages, Acadie, du Frontenac Blanc, Vandal-Cliche en culture bio et agro. Un beau vin de caractère avec une belle complexité en vente sur place.

Le 2e vin était celui de en Roue libre que nous avons dégusté pendant l’exposé , un style beaujolais dont nous avons eu la chance de rencontrer celle qui le fait aux vignobles les Bacchantes. Elle est maître de chais, l’oenologue ne pouvait pas venir à cause de la Covid,  elle a donc pris un peu sa place et vinifie maintenant ses cuvées sous le nom en roue libre.  Toute une personnalité que cette dame en électron libre . Geneviève Thisdel  est québécoise  arrivée au tournant du millénaire en France, à Vauxrenard dans le Beaujolais. En 2014, elle entreprend sur place, un BTS Viti-oeno. Elle revient chez nous, et depuis nous fait des vins orange, et rouge étonnants. La boite à vins en a, nous avons dégusté son rouge qui fait beau cru du Beaujolais. D’autres vins que nous connaissions bien était excellents dans leurs nouveaux millésimes, ceux de Pomone, leur orange Sens toujours un incontournable. Nous devrions des échantillons de plusieurs nouveaux vignobles d’ici la fin de l’année 2023.

Manque de sérieux dans certaines épiceries

Nous avons vu récemment dans une grande surface, un panneau et des tablettes dans la section viandes et charcuteries avec la mention Vins du Québec, après vérification aucun vin d’ici dans ces tablettes. Sans doute du recyclage pour placer des vins dont le représentant a payé  pour un emplacement presque dans nos jambes. Méfiez vous des vins trop voyants.

Et en épicerie il faut aj0uter les taxes . Nous vous reviendrons sous peu avec une chronique achat de vins en 2023, avec 10,000 emplacements possibles. 

1 Commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

Ad

SITE DE RECONTRES

CONCOURS

HUET SAUVÉ IMMOBILIER

BLURRY STUDIO

NYLOZAN

VÉRO YOGA

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers