fbpx

Château des Charmes, Niagara on the lake.

Château des Charmes: La famille Bosc est dans le vin depuis le XIXe siècle.Tout débute en Alsace, puis la famille se fait offrir un domaine en Algérie pour planter de la vigne. Leurs ancêtres déménagent sur place, et deviendront des précurseurs dans ce pays.

Les troubles des années 60 dans cette région du monde, les ramèneront en France. Puis la grande traversée au Québec, ou Paul Bosc père travaillera un bout de temps au monopole québécois. Un vignoble ontarien lui offre un emploi sur place en 1963,  c’est le dernier déménagement. Ils y sont depuis. Dans les années 70, il plante des vignes, et quittera après 15 ans en 1978, le vignoble ontarien pour démarrer le sien : Le Château des Charmes. Paul Bosc père est la cinquième génération d’une famille de vignerons français. Il est diplômé de l’Université de Bourgogne, à Dijon en France, en viticulture et œnologie. Ses vins ont remporté de nombreux prix nationaux et internationaux. Parmi les nombreuses distinctions honorifiques qu’il a reçues pour son importante contribution à l’industrie du vin au Canada, il faut mentionner un doctorat de l’Université Brock, l’Ordre de l’Ontario, la Médaille du jubilé d’or de la Reine, le premier Prix de distinction de l’Association des vignerons du Canada, et l’Ordre du Canada. En 2011, il a reçu le prix de reconnaissance spéciale de la LCBO.

Paul savait déjà dès le départ, dans les années 70 que la seule façon de garantir la qualité du vin était de planter ses propres vignes. Nous avons fait une bonne douzaine de visites sur place, dont 3 officielles, je connais toute la famille. Lors de ma première visite, c’est le père qui m’a fait visiter ses vignes, la deuxième , le fils. La dernière fois, en visite officielle, une beauceronne dynamique nous a fait faire le tour et déguster. La femme de Paul junior était venu nous saluer. Malheureusement elle nous a quitté pour les vignes éternelles victime d’un cancer quelques mois plus tard à 51 ans.  Le pinot noir est en son honneur, et nous en avons achetés un. Espérons que notre monopole leur remet le dollar.

Le père qui demeure en face du château, passe tous les jours plusieurs heures, sur place. Paul et son équipe sont méticuleux; ils savent associer les meilleures techniques modernes et les soins les plus attentifs pour tirer le meilleur de chaque vigne. Plus de 4 décennies de millésimes issus de leurs vignobles leur ont appris quels cépages réussissent le mieux dans quel lopin. Il reste encore tant à découvrir et ils travaillent sur des cépages uniques qui pourraient transformer l’avenir de l’industrie. Le père avait même un cépage unique, une variété de gamay. Sur la photo, Claude et moi dans les chais.

 Le château est des plus accueillants pour le public, on peut y recevoir des groupes. On y trouve des salles de dégustations et deux magasins pour vous servir, avec toute une équipe de passionnés. Un des vins que nous avions rapportés est celui que nous avons eu en échantillons par messagerie récemment. Le Gamay noir 2018 droit du vignoble David’s bench .

C’est un clone local de la famille pour le gamay, qui date des années 80, nous en avons dégustés une dizaine de millésimes, c’est du gamay plus complexe, plus profond , toujours un vin intéressant. Ce 2018  est coloré, la robe est plus sombre qu’un beaujolais, un bouquet intense de cerises noires, il fait un peu pinot noir selon un, avec des épices qui se dévoilent avec un peu d’aération dans le verre.  La bouche reprend le tout, avec toute une précision, une bonne acidité, et la finale est longue, et très  énergique pour ce vin unique, Nous l’avions dégustés avec le père au cours de la décennie 90. Ce vin s’est mérité plusieurs prix depuis 3 décennies.20,10$ dans plus de 50  magasins  :https://www.saq.com/fr/13220141

Nous avons aussi achetés une bouteille de leur pinot noir Estates  cuvée Michelle 2018, nous adorons le cépage et c’est aussi pour la cause, car 1$ va a une fondation vu le départ tragique de Michelle en 2019. Un pinot comme nous les aimons un peu de cerise et plus, des nuances de fleurs et de boisé ,sous- bois. Un bouquet riche, de grande tenues, agréable au nez et en bouche. La fondation est un camp pour aider les familles . Sur le gril avec de la viande et des saucisses maison à l’érable, il était parfait.  500 bouteilles en ligne, et 80 magasins en ont, 17,15$ un bon prix pour un pinot noir de la région .https://www.saq.com/fr/10745495

Automne 2021 

En septembre, nous avions dégusté leur 2017 Gewurztraminer, un de nos cépages favoris, toujours très aromatique. Peu en ont au Québec, ce 2017 VQA St David’S Bench a fait l’unanimité de notre comité mixte sur le patio. Il a une petite touche de riesling dans son assemblage. Dégusté en deux temps, avec des huîtres et avec des calmars en entrée. Une bombe de fruits exotiques, riche avec du lychee, de la poire japonaise, des épices. Assez sec, la bouche en reprise de tout et même plus dit un dégustateur. Et la finale est longue. 22,15$ dans 55 magasins en petite quantité. Ne prenez pas de chance, achetez en plusieurs. https://www.saq.com/fr/13300045

Octobre, c’est leur Chardonnay 2018 sans barrique. VQA Ontario.Un chardonnay énergique .Une belle robe or célébration de fin d’année, avec des nuances complexes, agrumes, fruits blancs, une touche herbacée. La bouche reprend le tout, crémeuse et sur une trace d’acidité, on se pense dans certaines régions de Bourgogne. 15,10$ dans plus de 50 magasins, achetez-en 2-3 pour les célébrations.  https://www.saq.com/fr/13796124

Il faut passer les voir si vous passez dans cette région, ils ont aussi des mousseux intéressants:   http://www.fromtheboscfamily.com/fr/chateau-des-charmes

Sylvie nous avait  fait déguster leur grand vin rouge, l’Equuleus, qui n’est pas disponible présentement.

Sur la photo elle l”ouvrait et nous sommes partis avec de mémoire. Selon nous un des plus grands vins canadiens.

Collaboration spéciale: Claude Cloutier, directeur des vins français des Disciples de Dyonisos et de notre photographe attitrée de ce voyage, Lisette Bourdeau. Les photos viennent du vignoble ou de notre photographe.

Merci à la famille pour son accueil depuis des décennies. .  

 

1 Commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

L’INFOLETTRE

infolettre Cité Boomers l'âge d'argent

LES GRANDS EXPLORATEURS

SYNER G SUPPLEMENTS

NYLOZAN

DEMANDEZ ET VOUS RECEVREZ

SITE DE RECONTRES

JEU PYRABBLE

SONDAGES RÉMUNÉRÉS

AGENCE BOOMERS CASTING

Les Archives

NOUVELLES DE L’INDUSTRIE

PARTENAIRES

infolettre Cité Boomers